Passer au contenu principal

Voyager avec des animaux – les règles de base

Voyager avec des animaux – les règles de base

Quiconque possède un animal de compagnie vous dira qu’il a changé sa vie. Sources d’amour inconditionnel et de doux câlins, les animaux ont le don d’embellir notre journée, peu importe notre humeur. En revanche, ils représentent une énorme responsabilité, demandent temps et énergie et peuvent compliquer nos projets de voyage.

Nous avons donc demandé conseil à Dorothee Bienzle, professeure et docteure en médecine vétérinaire à l’Université de Guelph, pour savoir comment emmener Fido ou Mimine avec soi en toute sécurité, que ce soit pour une escapade de quelques jours ou pour un voyage hors du pays.

En voiture

  • Ne laissez jamais votre animal dans la voiture avec les fenêtres fermées. Cela va sans dire, et on le répète souvent, mais il est important de le rappeler. Même en hiver, par beau temps, la température à l’intérieur du véhicule peut grimper au point de représenter un danger pour l’animal.
  • Ne conduisez pas avec votre chien, votre chat ou votre lapin sur les genoux ou en laissant celui-ci en liberté sur la banquette arrière. Votre animal représente une source de distraction et, en cas d’accident, risque d’être projeté à l’extérieur ou à l’intérieur du véhicule et de se blesser ou de blesser les autres passagers. L’idéal est de le faire voyager dans une cage à l’arrière du véhicule, de l’équiper d’un harnais ou d’installer un protecteur de style hamac sur le siège arrière lorsque l’espace le permet.
  • Que votre voyage dure une ou cinq heures, apportez toujours de l’eau et de la nourriture pour votre compagnon. Un animal qui a faim peut être tout aussi irritable qu’un humain qui a l’estomac dans les talons.

 

En avion

  • À moins que votre animal pèse moins de 9 kg (le poids maximal permis en cabine pour un animal), il est préférable d’éviter de l’emmener en avion, tout simplement.
  • Autant que possible, réservez des vols directs. Les escales sont stressantes pour les humains, ce qui veut dire qu’elles le sont dix fois plus pour les animaux, qui ignorent ce qui se passe.
  • Assurez-vous d’avoir une cage de transport appropriée, qui offre une ventilation adéquate, est à l’épreuve des fuites et est suffisamment grande pour que votre animal puisse se tenir debout, s’asseoir et se tourner. Mettez un coussin ou une couverture à l’intérieur ainsi que quelque chose d’absorbant, en cas de dégât. Par-dessus tout, pensez à apporter de la nourriture sèche et un bol pour l’eau.

 

En bateau

  • Assurez-vous que votre animal porte un gilet de sauvetage – comme le . On ne sait jamais ce qui peut arriver sur l’eau. En plus d’aider votre animal à rester à la surface, les poignées dont sont équipés ces gilets vous aideront à attraper et à soulever votre compagnon à pattes plus facilement.
  • Comme l’eau réfléchit ses rayons, le soleil tape souvent plus fort en bateau. Votre animal risque donc d’avoir trop chaud plus vite que s’il était sur la terre ferme. Assurez-vous de lui apporter de l’eau et de lui réserver un coin d’ombre.

 

Enfin, que vous voyagiez en bateau, en avion, en train ou en auto, votre animal pourrait avoir le mal des transports. Si vous savez que votre animal est sujet à ce genre de malaise, limitez le temps qu’il doit passer en déplacement et évitez de le nourrir juste avant le départ. Vous pouvez également recourir au produit Gravol, qui est sécuritaire pour les animaux. Il vous suffit de consulter votre vétérinaire pour connaître la dose appropriée.

Si vous allez en voyage pour vous détendre et sortir du train-train quotidien, votre animal de compagnie, lui, a besoin de ses habitudes pour être heureux. Un minimum de structure, tout particulièrement en ce qui concerne les heures de repas et les promenades, est donc essentiel. Si vous cherchez à vous évader de toute forme de contraintes et de responsabilités (parce qu’on a tous besoin d’une pause), envisagez de faire garder votre animal par un ami ou un membre de votre famille (ou encore mieux, demandez à celui-ci de venir habiter chez vous pendant votre absence pour préserver le plus possible les habitudes de votre animal), de le laisser dans une pension pour animaux ou bien chez le vétérinaire si vous partez seulement pour la fin de semaine.

Faites-nous part de vos propres conseils pour voyager avec des animaux dans la section des commentaires ci-dessous!