How to Identify Hidden Risks in your New Home

À la maison

Comment identifier les vices cachés de votre nouvelle maison

Trouver la maison de vos rêves peut être une expérience merveilleuse et il n’y a rien de mieux que de mettre la main sur la clé d’une nouvelle porte d’entrée ! Avec les jours plus chauds qui s’annoncent, de nombreux chercheurs de nouvelle maison peuvent s’adonner à visiter des propriétés et prendre d’importantes décisions d’achat. Toutefois, il est important pour les propriétaires d’aller bien au-delà de l’esthétique et de rechercher des facteurs externes pour éviter des surprises coûteuses en cours de route.

Un sondage Léger, récemment mené et commandé par Allstate Assurance, a révélé que 25 pour cent des propriétaires québécois disent avoir rencontré d’importants problèmes au cours des cinq premières années de leur achat, ce qui indique que les acheteurs sont parfois mal informés sur ce qu’il faut rechercher et demander lors de l’achat d’une nouvelle propriété. Parmi ce 25 pour cent, sept pour cent affirment avoir subi des dommages entre 1 000 $ et 5 000 $ et cinq pour cent ont subi des dommages dépassant les 10 000 $ en réparations.

Avant de s’engager dans l’acquisition d’une nouvelle maison ou un nouveau projet, les acheteurs et les propriétaires sont encouragés à faire leurs recherches et à faire affaire avec un expert pour effectuer une inspection ou une évaluation avant l’achat, l’entretien ou les rénovations.

Voici quelques points à considérer lors de l’évaluation d’une nouvelle maison :

  • Embauchez un inspecteur en bâtiment agréé pour enquêter sur l’état structurel global de la propriété ;
  • Faites appel à un professionnel de l’aménagement paysager ou de l’arboriculture pour évaluer divers éléments de la façade et de la cour arrière ;
  • Renseignez-vous sur les aspects historiques et juridiques de la propriété ;
  • Apprenez à connaître la planification régionale et les projections futures en matière de développement immobilier et commercial en consultant les plans d’expansion urbaine de la municipalité disponibles à la mairie ou parfois même en ligne.
  • Parlez à votre fournisseur d’assurance des options de couverture et leurs limites, afin de vous assurer que votre nouvelle maison est adéquatement protégée par votre police d’assurance habitation.

Une analyse des données d’Allstate ont révélé que les réclamations d’assurance-habitation les plus fréquentes et les plus coûteuses au Québec sont dues à des dégâts d’eau. Les sinistres dus à l’éclatement des conduites sont les plus fréquents (34 pour cent), suivis des fuites de toilettes et de douches (25 pour cent).

Cette image donne un aperçu de ce qu’il faut surveiller.

Cela signifie que les propriétaires doivent garder un œil vigilant sur ces types de risques. Cependant, bien que de faire intervenir des experts peut être un excellent moyen de découvrir les vices cachés, il existe de nombreuses façons dont vous pouvez utiliser votre œil critique afin d’identifier les risques potentiels par vous-même.

Accordez une attention particulière aux points suivants :

  • Fissures ou dommages à la fondation à l’intérieur et à l’extérieur;
  • Tuiles ou bardeaux manquants ou recourbés sur le toit et l’état des gouttières;
  • L’usure du patio, du balcon, des clôtures, des pavés, etc. ;
  • L’état de la piscine, du patio et de la clôture avoisinante;
  • Les robinets qui fuient, les coulisses de toilettes, puis l’âge et l’état du réservoir d’eau chaude.

Pour en savoir plus, nous avons créé ce Guide à l’intention des nouveaux propriétaires et des futurs acheteurs qui fournit une liste complète des facteurs externes à observer et la façon d’aborder les problèmes par vous-même ou avec l’expertise d’un professionnel.

L’achat d’une maison est l’un des plus gros investissements que vous ferai dans votre vie. Avec l’entretien approprié et l’expertise de professionnels, vous pourrez certainement protéger cet investissement pendant de nombreuses années.