Passer au contenu principal

Se protéger contre le vol d’identité et la fraude

Se protéger contre le vol d’identité et la fraude

Si certains d’entre nous se souviennent de l’époque précédant l’arrivée d’Internet, renoncer aux aspects pratiques de la connectivité à ce stade serait quasi impensable. Internet a grandement facilité nos vies : tout ce qu’il nous faut est maintenant accessible grâce à un seul clic de souris. Malheureusement, cette commodité n’est pas sans risque. Pensez-y : il ne faut pas plus de temps à un malfaiteur pour connaître vos renseignements personnels qu’il vous en faut pour envoyer un égoportrait de vous en vacances à un ami.

Il peut arriver à n’importe qui, n’importe quand, de se faire voler son identité, et bien souvent, la victime s’en aperçoit trop tard. La plupart d’entre nous croient être à l’abri de ce genre d’attaque parce que nous sommes des gens « ordinaires »; or, c’est souvent la source du problème. En fait, les fraudeurs ratissent large et tendent aux gens divers pièges qu’ils ne soupçonnent même pas. Faire le plein d’essence, magasiner au centre commercial ou publier vos photos de vacances en ligne peut vous exposer au vol d’identité.

Pour apprendre à mieux nous protéger, nous nous sommes entretenus avec Ranjika Manamperi, experte en cybersécurité et directrice principale de la gestion des risques d’entreprise et de la sécurité de l’information à Allstate du Canada.

Que recherchent les fraudeurs?

D’après Ranjika, les fraudeurs ont besoin d’une seule chose pour usurper votre identité et créer un « double » de vous : de l’information. Elle explique que cette information se présente sous diverses formes :

Renseignements personnels de base

  • Numéro d’assurance sociale
  • Passeport
  • Permis de conduire
  • Carte d’assurance maladie

Renseignements financiers

  • Relevés bancaires
  • Relevés de carte de crédit
  • Renseignements fiscaux

Autres renseignements personnels

  • Immatriculation de véhicule
  • Factures de services publics
  • Documents d’assurance
  • Reçus de médicaments d’ordonnance et étiquettes de flacons de médicaments

Cette liste est loin d’être complète. Certains de ces documents ne contiennent peut-être pas assez de renseignements pour un vol d’identité, mais les fraudeurs déploieront beaucoup d’efforts pour rassembler différentes pièces qui serviront à forger une nouvelle identité afin de commettre des actes frauduleux. « Les fraudeurs parcourent vos comptes de médias sociaux, tentent d’accéder à votre courriel et utilisent des techniques d’hameçonnage », explique Ranjika.

Et, bien entendu, ils rôdent en ligne, se servant de logiciels malveillants (logiciels espions, virus) pour saisir vos mots de passe et suivre vos activités.

« Les voleurs d’identité redoublent d’efforts pour obtenir des renseignements, dit Ranjika. Cela veut dire que nous devons nous aussi redoubler d’efforts pour nous protéger. »

Se protéger hors ligne

Garder ses documents en sécurité : Ranjika suggère de ranger en lieu sûr les documents physiques contenant des renseignements personnels, comme les passeports et cartes d’assurance sociale, le bail, les certificats de propriété, les documents d’assurance et les documents fiscaux. Elle ajoute que le coffret de sûreté à la maison est sans doute le meilleur endroit pour ranger ces documents, car il assure une protection en cas de feu ou d’inondation, en plus de tenir les documents à l’abri des regards indiscrets.

Se méfier des « pirates psychologiques » : Le pirate psychologique vous téléphone (ou vous écrit) pour vous demander des renseignements personnels sous prétexte de représenter une entreprise avec laquelle vous faites affaire. « Si on vous appelle pour obtenir vos renseignements personnels, vous pouvez refuser de les donner, rappelle Ranjika. Communiquez ensuite directement avec l’entreprise pour vérifier si l’appel était légitime. Les entreprises honnêtes ne vous demanderont jamais de renseignements personnels par téléphone, et surtout pas de numéros de compte. »

Faites de la prudence une habitude : Être prudent dans des situations précises seulement n’est pas suffisant. Ranjika suggère d’intégrer la protection de vos renseignements personnels à votre routine.

  • Vérifiez régulièrement vos comptes, votre cote de crédit et vos relevés bancaires pour y déceler toute activité suspecte. Si vos comptes ont été compromis, mieux vaut que vous le sachiez le plus tôt possible.
  • Faites inscrire votre numéro de téléphone sur la Liste nationale des numéros de télécommunication exclus pour réduire le nombre d’appels anonymes. Si des organisations que vous ne connaissez pas vous appellent, vous pouvez les signaler.

Assurez votre cybersécurité

Protégez vos mots de passe et les réponses à vos questions de sécurité : La gestion de vos mots de passe est essentielle à la protection de vos renseignements en ligne. À l’ère des médias sociaux et du partage en ligne excessif, il est devenu plus facile que jamais pour les fraudeurs de découvrir non seulement vos mots de passe, mais aussi les réponses à vos questions de sécurité. « Réfléchissez aux renseignements que vous publiez en ligne et aux conséquences de ces décisions, dit Ranjika. Une photo prise avec des amis qui vous semble anodine pourrait révéler beaucoup de choses à votre sujet : où vous habitez ou étudiez, ou encore l’auto que vous conduisez. »