Passer au contenu principal

Que faire en cas de perte de contrôle de votre véhicule

Que faire en cas de perte de contrôle de votre véhicule

Pour la plupart des gens, une expérience de conduite réussie consiste à se rendre du point A au point B de façon aussi sécuritaire et efficace que possible. Malheureusement, Dame Nature a parfois tendance à nous mettre des bâtons dans les roues, surtout pendant la saison hivernale. Le dérapage soudain du véhicule sur une surface glissante est le genre de surprises que personne ne souhaite. Si cela se produisait, sauriez-vous comment réagir? En tant qu’instructeur de conduite expérimenté chez Young Drivers of Canada (en anglais), voici ce que je recommande aux conducteurs.

Tout d’abord, il est important de comprendre qu’un dérapage peut être provoqué par autre chose que la neige et la glace; il peut s’agir de feuilles mortes, de gravier ou d’un pavé mouillé. En fait, tout ce qui réduit la friction entre les pneus et la surface de la route peut diminuer la traction dont les pneus ont besoin pour aider le véhicule à garder le cap.

Que faire donc pour garder le contrôle d’un véhicule qui commence à déraper? Eh bien, tout dépend du véhicule et du type de surface. Voici quelques exemples typiques :

Véhicule à roues avant motrices

Les véhicules à roues avant motrices, qui sont actuellement les véhicules les plus communs sur les routes, tendent à sous-virer en conditions glissantes. Le sous-virage a lieu lorsque les roues avant sont braquées, mais que le véhicule continue sa trajectoire vers l’avant, ce qui se produit généralement quand on tourne un coin ou qu’on effectue un virage serré.

Dans ce cas :

  • Relâchez l’accélérateur. Ne freinez pas brusquement.
  • Regardez loin devant.
  • Si les conditions le permettent, tournez vos roues vers l’avant. Laissez tomber votre virage et faites plutôt le tour du pâté de maisons. En braquant les roues davantage, vous pourriez perdre de nouveau le contrôle du véhicule si les pneus retrouvent leur adhérence à la route.
  • En gardant vos roues droites, elles pourront continuer à rouler et retrouveront leur traction.

En situation de survirage à bord d’un véhicule à roues avant motrices, ce qui ferait que vos roues arrière glisseraient vers la gauche ou la droite, une légère pression sur l’accélérateur pourrait sortir votre véhicule du dérapage, parce que vos roues avant auraient encore de la traction et que ce sont elles qui alimentent le déplacement du véhicule.

Véhicule à roues arrière motrices

Le survirage est le type de dérapage le plus fréquent à se produire à bord d’un véhicule à roues arrière motrices. Il est généralement causé par un virage à vitesse trop élevée, un freinage brusque juste avant un virage ou une manœuvre du volant trop prononcée à l’amorce d’un virage. Il ne suffit que d’une ou deux de ces actions pour qu’un dérapage arrière se produise en conditions favorables; sur une route glissante, une seule suffit pour que le véhicule perde sa traction et dérape.

Dans ce cas :

  • Regardez loin devant.
  • Relâchez l’accélérateur et le frein.
  • Si vous avez le temps de le faire, mettez la commande de changement de vitesse au point mort (ou, pour un véhicule à transmission manuelle, appuyez sur l’embrayage). Ainsi, la puissance transmise aux roues sera interrompue et elles pourront toutes rouler à la même vitesse.
  • Soyez prêt(e) à tourner le volant rapidement pour reprendre le contrôle.
  • Abandonnez le virage, sans quoi votre véhicule risque de continuer à déraper ou à faire une embardée.

N’oubliez pas qu’il s’agit de conseils pour vous aider à reprendre le contrôle en cas de dérapage. Comme plusieurs facteurs entrent en jeu pour expliquer la raison, le moment et le déroulement d’un dérapage, ces conseils pourraient ne pas s’appliquer à votre situation particulière. Si les conditions météorologiques sont trop dangereuses, la solution idéale consiste à patienter et à ne prendre la route que lorsque les déneigeuses auront dégagé les routes, que des abrasifs aient été épandus ou que les conditions routières soient plus favorables. Si vous doutez de vos capacités à bien réagir dans de telles circonstances, songez à suivre des cours avec un instructeur de conduite qualifié; vous aurez ainsi l’occasion de comprendre la façon de corriger le survirage et le sous-virage de tout véhicule que vous pourriez être appelé(e) à conduire.

Cela dit, la meilleure façon de contrôler un dérapage, c’est d’en éviter un.

Pour éviter les dérapages :

  • Assurez-vous que votre véhicule a des pneus aux conditions saisonnières et que la densité de leurs lamelles est suffisante;
  • Faites l’entretien régulier de votre véhicule;
  • Ajustez votre conduiteen fonction des conditions météorologiques : au besoin, conduisez plus lentement, gardez vos distances, accélérez graduellement, freinez d’avance et tournez doucement le volant.