Passer au contenu principal

Mise au point : conseils pour l’entretien printanier d’un véhicule récréatif

Mise au point : conseils pour l’entretien printanier d’un véhicule récréatif

Le printemps est enfin là et le temps est venu de préparer son VR pour la nouvelle saison!

Si on se fie aux statistiques, les Canadiens adorent voyager en VR. Selon l’Association canadienne de véhicules récréatifs, plus de 2 millions de VR circulent sur les routes au Canada. Les activités les plus prisées chez ce type de voyageurs sont les suivantes :

  • Camper (58 pour cent)
  • Visiter les parcs nationaux et provinciaux (23 pour cent)
  • Faire de longues randonnées et de la marche en montagne (23 pour cent)
  • Aller à la plage (18 pour cent)
  • Visiter les attraits touristiques (14 pour cent)
  • Visiter des amis et des membres de la famille (14 pour cent)
  • Observer la faune et les oiseaux (11 pour cent)

On observe une tendance croissante chez les plus jeunes voyageurs, ceux de la génération Y : ils choisissent des roulottes et fourgonnettes de camping de plus petites tailles pour leurs voyages seuls ou en famille. Elles sont certes plus faciles à naviguer et à stationner, mais elles offrent également beaucoup de flexibilité pour les séjours prolongés en plein air. On en voit de plus en plus qui sont équipées des plus récentes technologies, notamment la connectivité WiFi et les ports USB. Les VR sont par ailleurs de plus en plus écoénergétiques, grâce au recours à des panneaux solaires, notamment, et à des matériaux composites qui permettent d’alléger le poids du véhicule. Certains VR sont même fabriqués avec des matériaux durables en vue de pouvoir les recycler.

Peu importe l’activité à laquelle vous vous prêtez, la sécurité est primordiale en VR. Comme les véhicules récréatifs sont souvent stationnés pour tout l’hiver, nous vous recommandons de passer en revue la liste de contrôle suivante avant d’entreprendre votre première sortie de la saison.

Notre liste de vérification se divise en deux parties : il y a d’un côté les tâches à effectuer par soi-même, et de l’autre, celles à confier à un mécanicien qualifié.

Liste de vérification pour l’entretien d’un VR à confier à un mécanicien qualifié.

  • Faites vérifier l’état des pneus et des freins. À quand la dernière vérification remonte-t-elle? Ce sont là des pièces dont l’état peut avoir un impact sur votre sécurité et celle de votre famille. Elles doivent être inspectées par une personne qualifiée, capable de repérer tous les problèmes possibles et d’effectuer les remplacements et réparations nécessaires. « C’est comme avec une voiture! On ne conduirait pas un véhicule dont les pneus ne sont pas sécuritaires ou dont les freins peuvent lâcher à tout moment, » lance Jim Nolan, de RV Canada in Ottawa (en anglais), le plus grand concessionnaire de VR en Ontario.
  • Même si le VR est neuf, il est conseillé de faire lubrifier les essieux et de vérifier les coussinets au moins deux fois par année, en fonction de la distance parcourue.
  • Faites vérifier le niveau de fluide hydraulique.
  • Faites inspecter le propane, y compris la flamme d’allumage et la connexion aux appareils.
  • Faites vérifier le circuit électrique du véhicule.

« On n’est jamais trop prudent, rappelle Christopher Mahony, président de Liberté en VR. Si vous avez le moindre doute, demandez l’avis d’un concessionnaire VR de votre région. »

Liste de contrôle pour l’entretien d’un RV par son propriétaire

Pour voyager en toute sécurité, faites un essai de tous les systèmes de votre VR.

  • Faites couler l’eau des robinets.
  • Allumez le chauffe-eau.
  • Vérifiez le fonctionnement des prises électriques.
  • Allumez la génératrice.
  • Faites refroidir le réfrigérateur pendant 24 heures.
  • Déployez l’antenne radio/télévision.
  • Allumez le système de chauffage.
  • Vérifiez les rallonges, l’auvent et les pièces escamotables. Laissez l’auvent ouvert pour le faire sécher, au besoin.
  • Vérifiez le système de renvoi des eaux usées.

Ne vous arrêtez pas là. « Prenez une échelle et inspectez tout l’extérieur de votre VR », recommande monsieur Mahony.

  • Effectuez toutes les réparations nécessaires. Si la porte, les tiroirs et les tissus sont endommagés, faites-les réparer.
  • Il faut aussi penser aux exutoires de toiture et aux climatiseurs. Et on oublie souvent de vérifier l’étanchéité des joints et moulures autour des fenêtres, des portes et des compartiments de rangement. Le temps sec et froid de l’hiver peut entraîner des fissures, ce qui augmente le risque d’infiltration d’eau.
  • Vérifiez toutes les lampes extérieures pour vous assurer qu’il n’y a ni dommage ni dégradation. Testez le raccord électrique sur l’attelage, le cas échéant.
  • Lubrifiez toutes les charnières et les serrures avec un lubrifiant en aérosol.
  • Vérifiez les extincteurs et assurez-vous qu’ils sont prêts à l’emploi.
  • Remplacez les piles et vérifiez le fonctionnement des détecteurs de fumée et des détecteurs de monoxyde de carbone.
  • Lavez les côtés et le toit de votre véhicule. Désinfectez votre système d’eau, y compris les réservoirs et les filtres.
  • Assurez-vous que les pneus de rechange sont tous prêts à l’emploi. Remplissez les réservoirs d’eau et les réservoirs d’essence. Enfin, rechargez toutes les batteries.
  • De retour à l’intérieur du véhicule de camping, nettoyez le fond des armoires et l’espace sous les coussins. Ouvrez toutes les portes et tous les compartiments à la recherche de traces de rongeurs. Nous vous recommandons de placer des feuilles assouplissantes (Bounce ou Fleecy, par exemple) sous chaque matelas et chaque coussin — cela aidera à éloigner les souris des champs qui n’aiment pas cette odeur.

Le temps investi pour mener à terme ces tâches en vaudra la peine. Bientôt, vous serez au volant de votre « maison sur la route » et profiterez des grands espaces en toute sécurité.