Passer au contenu principal

Évitez les nids-de-poule : votre guide pour la conduite printanière

Évitez les nids-de-poule : votre guide pour la conduite printanière

La réalité des conducteurs au pays est la suivante : prendre la route au printemps (surtout après un hiver très froid) est une aventure aussi trépidante que de se retrouver en 4X4 dans un safari de la brousse amazonienne. Mais méfiez-vous, les nids-de-poule et les surfaces inégales sur les chaussées ne font pas seulement que nous offrir des déplacements plus cahoteux, ils peuvent aussi causer de sérieux dommages aux véhicules des automobilistes qui n’adaptent pas leur méthode de conduite aux caprices de la route.

Et c’est un véritable problème ! Selon un nouveau sondage réalisé par Léger pour le compte d’Allstate du Canada, compagnie d’assurance, 78 pour cent des conducteurs québécois utilisent une mauvaise technique, lorsqu’ils approchent un nid-de-poule. Par exemple, certains disent éviter les cratères, tandis que d’autres affirment freiner brusquement pour atténuer l’impact, alors qu’aucune de ces options n’est sécuritaire.

Nous avons discuté de la situation avec Jean-Denis Quenneville, vice-président de l’Association des Spécialistes de Pneu et Mécanique du Québec, afin de connaitre ses meilleures astuces. « Ne freinez pas brusquement au moment de passer sur un nid-de-poule. Les pneus, les roues, l’alignement et la suspension du véhicule peuvent en subir davantage l’impact. De plus, le fait de tourner brusquement le volant peut causer encore plus de dommage parce que vous risquez de frapper d’autres voitures et d’occasionner un accident. Il faut tenir compte de plusieurs facteurs en même temps », ajoute-t-il.

Voici ce que notre expert vous recommande afin de vous aider à survivre à la saison des nids-de-poule

Comment bien naviguer les routes remplies de nids-de-poule