Passer au contenu principal

Conseils pour rouler en toute sécurité l’hiver

Conseils pour rouler en toute sécurité l’hiver

L’hiver est peut-être « le temps plus féérique de l’année », mais ça reste une saison un peu difficile. Les jours sont plus courts et parfois glacials et, comme nous le savons tous, les conditions routières sont souvent mauvaises. En hiver, les routes peuvent, avec raison, transformer la plus courte des ballades en un voyage pénible. De fait, d’après l’Étude sur la conduite prudente de 2018 faite par Allstate du Canada, le nombre de collisions sur les routes canadiennes est plus élevé en janvier et en février que lors des autres mois de l’année.

La meilleure façon d’éviter les problèmes sur la route est de ne pas conduire lorsque la température est mauvaise. Toutefois, si vous devez absolument prendre votre voiture, veuillez prendre en compte les mesures de prévention suivantes pour que tout le monde soit en sécurité sur les routes cet hiver.

Une conduite hivernale sécuritaire commence avant d’embarquer sur la route

Entretenez votre voiture : Au début de l’hiver, faites inspecter votre véhicule et demandez au mécanicien de vérifier le moteur, les freins, le niveau d’huile, les courroies, les tuyaux, le niveau du liquide et les bornes de la batterie et les connecteurs de câbles. Un mauvais branchement pourrait empêcher le démarrage de votre voiture. N’oubliez pas de vérifier l’état de vos essuie-glace et remplacez-les, s’il y a lieu.

Soyez attentif : Assurez-vous du bon fonctionnement de votre dégivreur et de votre système de chauffage, faites le plein de liquide lave-glace et ne laissez jamais l’aiguille de la jauge à carburant descendre sous le point médian. Ainsi, si vous restez coincé(e) sur la route, vous ne manquerez pas de carburant.

Payez-vous de bons pneus d’hiver : Les pneus d’hiver sont obligatoires au Québec pour la simple et bonne raison qu’ils fonctionnent. Ils adhèrent mieux à la chaussée par temps froid et enneigé, ce qui assure un meilleur contrôle. Assurez-vous qu’ils sont suffisamment gonflés tout au long de l’hiver. Les pneus perdent une livre de pression chaque fois que la température baisse de cinq degrés Celsius. Lorsque vous aurez besoin de pneus d’hiver, prenez le temps de vous renseigner avant d’en faire l’achat.

Planifiez : Préparez vos sorties à l’avance en connaissant la route que vous allez prendre pour ainsi vérifier les conditions routières avant de partir. Préparez votre voiture avant votre départ et prévoyez un temps de déplacement plus long en raison des mauvaises conditions météorologiques.

Assurez-vous d’avoir une bonne visibilité : Après une chute de neige, vous devez absolument enlever la neige et la glace sur votre véhicule, et pas seulement sur les fenêtres. Pendant que vous êtes sur la route, la neige sur le toit de votre voiture peut glisser et obstruer votre fenêtre arrière ou partir au vent et frapper le pare-brise d’un autre automobiliste et gêner sa visibilité. Vous devez également nettoyer vos clignotants et vos phares. De plus, assurez-vous d’avoir sous la main du nettoyant à vitres et des serviettes pour enlever la neige fondue et les débris sur les vitres, les miroirs et les caméras.

Dotez-vous d’une trousse de survie : Soyez prêt à faire face aux imprévus. Dotez-vous d’une trousse de survie pour l’hiver et laissez-la dans le coffre de votre voiture. Mettez-y une couverture chaude, une lampe de poche et des piles de rechange, des gants, une tuque, des chaussettes chaudes, des fusées éclairantes, une pelle, un grattoir, un balai à neige, des câbles de démarrage, quelques aliments non périssables, de l’eau dans un contenant qui résiste au gel et une trousse de premiers soins. N’oubliez pas des objets qui pourraient augmenter la traction en cas d’enlisement, comme des sacs de sable.

Sur la route, redoublez de prudence

Faites de la place : D’après les données sur les collisions colligées par Allstate du Canada, les collisions par l’arrière sont le type d’accrochage le plus fréquent sur les routes canadiennes. C’est pourquoi il faut augmenter l’espacement entre les véhicules durant l’hiver. Laissez écouler au moins 8 à 10 secondes entre votre véhicule et celui que vous suivez pour avoir suffisamment de temps pour réagir, s’il y a lieu. Vous ne savez jamais lorsque vous aurez à freiner brusquement. Vous devez donc redoubler de prudence sur une chaussée mouillée, glacée ou enneigée et la nuit lorsque la visibilité est réduite.

N’oubliez pas vos rétroviseurs : Assurez-vous de jeter régulièrement un coup d’œil dans vos rétroviseurs et prenez le temps de vérifier votre angle mort avant de changer de voie.

Ralentissez : Même s’il est tentant de rouler rapidement lorsque les conditions routières semblent bonnes, vous pouvez réduire vos risques d’avoir un accident simplement en ralentissant. Si vous devez freiner brusquement ou si vous roulez sur une plaque de glace noire sans vous y attendre, vous avez moins de risques d’emboutir un autre véhicule si vous roulez à basse vitesse.

Restez concentré(e) : Concentrez-vous entièrement sur la route lorsque vous conduisez. Gardez vos yeux sur la route, vos mains sur le volant, et rangez votre téléphone ou tout autre objet susceptible de vous distraire. En outre, vous ne devez jamais, au grand jamais, conduire avec les facultés affaiblies. Malheureusement, d’après les données fournies par MADD Canada, des milliers de collisions ont lieu chaque année à cause de conducteurs ayant les facultés affaiblies.

Faites preuve de courtoisie et de bon sens : Vous ne commettrez jamais un faux pas en vous montrant poli au volant. Respectez le Code de la route, faites attention aux autres conducteurs et aux piétons, allumez vos phares pour être visible, ne dépassez pas les déneigeuses, et gardez toujours à l’esprit que les ponts, les sorties et les bretelles sont souvent les premiers endroits où se forme le gel.

Cela dit, sortez et profitez de l’hiver, mais n’oubliez pas qu’un peu de planification et de préparation peuvent vous aider à prendre la route l’esprit plus tranquille.