Passer au contenu principal

Cinq conseils pour réduire la consommation d’essence

Car being filled up at gas station

Les autos modernes consomment moins d’essence que jamais. Néanmoins, certaines habitudes peuvent vous permettre de réduire la consommation d’essence et d’augmenter le nombre de kilomètres par réservoir. La plupart de ces trucs relèvent en prime de l’entretien normal du véhicule ou des habitudes de conduite prudente… Rien d’extravagant, quoi! Voici donc ces cinq conseils pour réduire votre consommation d’essence.

1. Les pneus. Les pneus? Oui, les pneus.

Vous ferez d’une pierre deux coups : quelque chose d’aussi banal que la bonne pression d’air dans les pneus, en plus d’être sécuritaire, fera durer votre réserve d’essence plus longtemps. Des statistiques illustrent une corrélation directe entre des pneus sous-gonflés et une surconsommation d’essence. Des pneus gonflés à la pression recommandée s’abîmeront moins vite et augmenteront la tenue de route du véhicule ainsi que votre confort à son bord. Vous ne savez plus quelle est la pression recommandée? Regardez dans l’embrasure de la portière, sur l’étiquette autocollante à cet effet.

2. Allégez votre coffre arrière.

Dans le train-train quotidien, on peut trop facilement accumuler toutes sortes d’objets dans son auto. Faites le ménage et n’y laissez que le nécessaire (dehors l’équipement sportif, les accessoires de camping et les pièces de rechange). Votre véhicule s’en trouvera allégé et qui dit moins de poids à transporter, dit moins d’essence consommée.

3. Devenez un gourou de l’huile à moteur et de ses filtres.

Employer la bonne huile pour votre moteur génère de petites économies à la fois, soit à hauteur d’un ou deux pour cent comparativement à l’utilisation d’une huile non recommandée. Multipliez cette marge par votre kilométrage annuel et, soudainement, vous pourriez trouver ce conseil plus intéressant! Alors, changez régulièrement votre huile à moteur et son filtre et, dans le doute, consultez le manuel d’instructions pour connaître le degré de viscosité optimal.

4. N’ignorez pas le témoin d’anomalie.

Vous roulez paisiblement lorsque soudain, le témoin d’anomalie (Check Engine) de votre tableau de bord s’allume. Grande est la tentation de minimiser la situation et de continuer à utiliser le véhicule jusqu’à ce que vous trouviez du temps dans votre horaire surchargé pour un rendez-vous au garage. Et comme le témoin pourrait s’éteindre à cause d’un capteur d’oxygène défectueux, d’une bougie d’allumage cassée ou d’un filtre d’essence bouché, rien ne précipitera ce fameux rendez-vous. Retenez toutefois que ce genre de problème fait grimper la quantité d’essence utilisée et que vous vous retrouverez à payer plus cher à la pompe tant que vous n’irez pas au garage. Pourquoi remettre à plus tard?

5. Conduisez prudemment.

La conduite prudente est économique. Évitez la vitesse élevée, les accélérations rapides et les freinages brusques. Tous les types de véhicules consomment moins à des vitesses raisonnables, quand ils sont maniés de façon sécuritaire. Soyez doublement gagnants.

En résumé : entretenez bien votre véhicule, évitez de le surcharger et soyez prudent au volant. Chaque réservoir d’essence vous mènera plus loin!