Comment choisir la bonne protection pour votre chalet

À la maison

Comment choisir la bonne protection pour votre chalet

Peu importe le nom que vous lui donnez – chalet, maison de campagne, cabane dans le bois, refuge au bord du lac –, c’est votre deuxième « chez-vous », votre havre de paix loin des sources de stress du quotidien. C’est l’endroit où vous vous détendez, renouez avec la nature et vivez des moments inoubliables en famille et entre amis. Beaucoup de propriétaires, toutefois, négligent d’assurer adéquatement leur chalet. C’est peut-être qu’il leur semble impossible qu’une catastrophe puisse survenir dans un coin de paradis si paisible. Malheureusement, les catastrophes ne font pas de distinction, et les polices d’assurance ne sont pas toutes équivalentes.

Pour vous aider à mieux protéger votre oasis de tranquillité, et vous-même, nous nous sommes entretenus avec des spécialistes en gestion des risques d’Allstate du Canada et nous leur avons demandé les critères auxquels devrait répondre une police d’assurance pour un chalet et les questions à poser aux assureurs potentiels afin de vous aider à trouver la bonne protection pour votre chalet.

Tenez compte de ce qui suit pour bien assurer votre chalet

1. Quelles limitations la protection d’une habitation saisonnière comporte-t-elle?

Généralement, les risques – et donc le coût pour l’assurer – associés à une habitation saisonnière sont plus élevés que ceux associés à une maison habitée à l’année. C’est qu’un dommage est plus susceptible de s’aggraver si personne n’est là pour entretenir les lieux ou pour le remarquer et faire rapidement les réparations nécessaires. Dans la plupart des cas, l’assurance pour habitation saisonnière est fournie sous forme d’une police de type « risques spécifiques » et couvre seulement les risques précisés dans le contrat (les incendies, les explosions ou les dommages causés par la fumée, par exemple). Pour déterminer la bonne protection pour votre chalet, demandez à l’assureur ce qui est couvert et ce qui ne l’est pas, puis faites un choix en fonction de vos besoins.

2. Mon habitation principale doit-elle être assurée par votre compagnie pour que vous assuriez mon chalet?

De nombreuses compagnies vous offriront une protection pour le chalet uniquement à condition que vous souscriviez d’abord une assurance habitation auprès d’elles. Il existe cependant des exceptions. Parlez à votre assureur dès le début de vos démarches.

3. Si mon chalet se trouve sur une île ou dans un endroit éloigné, la police couvre-t-elle les frais, alors plus élevés, pour le déblaiement, la livraison de matériaux, etc. en cas de sinistre?

Avoir un chalet sur une île est idyllique en théorie, mais pas toujours en pratique. Vous pourriez avoir de la difficulté à trouver un assureur parce que les chalets loin de tout n’entrent pas dans la norme. Bâtir un chalet dans un lieu difficile d’accès peut s’avérer onéreux, étant donné que le transport des matériaux et de la main-d’œuvre accroît le coût de réparation et le coût de reconstruction. Si vous possédez ou songez à acheter un chalet sur une île ou dans un endroit éloigné et que vous magasinez une assurance, mentionnez sans faute l’emplacement du chalet à l’assureur potentiel. Comme votre situation demande une assurance spécialisée, il est important de préciser ce critère afin d’obtenir une protection appropriée.

4. Si je loue mon chalet, celui-ci demeure-t-il couvert en vertu de la police?

Avant de louer votre chalet, consultez votre assureur. Nombre de polices ne permettent pas la location. En outre, louer une habitation saisonnière qui n’est pas protégée adéquatement pourrait entraîner de fâcheuses conséquences (c’est-à-dire que votre couverture ne s’applique pas nécessairement aux dommages qui surviennent lorsque l’habitation est occupée par des locataires et vos réclamations pourraient être refusées). Certains assureurs offrent une couverture comprenant une période de location d’une durée variable. Si vous prévoyez louer votre chalet, informez-vous auprès de votre assureur pour savoir si la location est couverte et connaître la durée permise.

Oui, la lecture d’une police d’assurance est parfois aride. Il est néanmoins primordial de connaître le détail de votre police.

5. Ma police comprend-elle la valeur à neuf du bâtiment ou la valeur au jour du sinistre du bâtiment assuré?

Cette question est très importante et déterminera le montant que vous devrez débourser vous-même pour reconstruire ou réparer votre chalet à la suite d’un incendie ou d’un autre sinistre. Vous avez payé votre chalet 75 000 $ il y a 20 ans? Il vous en coûtera certainement beaucoup plus pour le reconstruire aujourd’hui. Idéalement, procurez-vous une police qui offre la valeur à neuf. Prenez en considération la structure et la taille de votre chalet ainsi que les matériaux de construction à l’extérieur et à l’intérieur, comme les planchers.

Avisez toujours votre agent d’assurance des modifications importantes que vous apportez au chalet, soit les rénovations ou les travaux majeurs que vous effectuez, de façon que le coût de reconstruction demeure à jour. Par ailleurs, vos primes pourraient diminuer si les améliorations rendent l’habitation plus sûre et plus sécuritaire.

6. Y a-t-il des exigences particulières qui pourraient m’empêcher de bénéficier pleinement des avantages liés à ma police?

Ne seriez-vous pas accablé(e) d’apprendre que l’assurance ne couvre pas un sinistre parce qu’une clause dans la police n’a pas été respectée, pour la simple raison que vous n’étiez pas au courant de cette clause? Certains contrats stipulent notamment que l’assuré doit visiter régulièrement son chalet tout au long de l’année. Évidemment que les documents d’assurance ne sont pas particulièrement agréables ni faciles à lire, mais vous devez impérativement prendre connaissance du contenu de votre police pour vous éviter de mauvaises surprises. Demandez à votre conseiller ou conseillère en assurance si des exigences particulières se rapportent à votre situation et, le cas échéant, tâchez de les respecter.

7. Mes dépendances, comme le quai, le garage ou le hangar à bateaux, sont-elles couvertes?

Certains produits d’assurance comprennent un montant maximal d’assurance pour les dépendances. Assurez-vous de connaître ce qui est compris et ce qui ne l’est pas, et procurez-vous une protection supplémentaire pour assurer adéquatement votre propriété. Les dépendances sont souvent couvertes en vertu de la portion « dépendances » d’une police. Informez-vous également sur les exclusions ou sur les protections supplémentaires que vous pouvez ajouter pour inclure dans la couverture notamment les dommages causés par les accumulations de glace ou le débordement de cours d’eau.

8. Mes bateaux et autres jouets nautiques sont-ils couverts par la police d’assurance pour le chalet?

Ne laissez rien au hasard. Votre objectif doit être de protéger tous vos actifs. Demandez ce qui est couvert, s’il y a des limitations, s’il vous faut des garanties supplémentaires ou s’il existe une quelconque exclusion. En règle générale, les bateaux à moteur, les VTT et autres véhicules du genre exigent une couverture supplémentaire et distincte. Dans certains cas, souscrire une police additionnelle (ajouter une police bateau à votre police principale, par exemple) peut vous faire réaliser des économies si vous regroupez par le fait même plusieurs de vos assurances chez une même compagnie.

9. Qu’en est-il de la protection des biens meubles? Quelles sont les limitations et comment les réclamations sont-elles traitées?

À l’instar des polices d’assurance habitation, certaines polices d’assurance pour chalet couvrent automatiquement les biens que celui-ci contient (biens meubles) jusqu’à un certain montant. La protection s’applique aux biens qui demeurent en permanence au chalet, comme les lits et autres meubles. Tout ce que vous apportez et reprenez avec vous en partant, comme vos vêtements, seront couverts par la police d’assurance liée à votre résidence principale. Au besoin, vous pouvez acheter des protections supplémentaires. Il est donc important de discuter de la couverture des biens meubles et du traitement des réclamations avec votre assureur.

10. Ai-je besoin d’une assurance de la responsabilité civile?

L’assurance de la responsabilité civile est essentielle. Celle-ci contribue à vous protéger dans l’éventualité où quelqu’un se blesserait sur votre propriété ou que vous causeriez des dommages de quelque façon que ce soit aux propriétés avoisinantes.

Somme toute, ce qu’il vous faut retenir, c’est que chaque situation est unique et que les polices ne sont pas toutes équivalentes. N’ayez pas peur de poser beaucoup de questions et assurez-vous de bien comprendre votre assurance.