Vous envisagez de devenir propriétaire d’un animal de compagnie? Voici ce que vous devez savoir.

homme plus âgé avec un chien qui se ressemble

L’importance des animaux de compagnie est l’une des certitudes qui ressortent des confinements pendant la pandémie.

« Les maisons se vendaient comme des petits pains chauds en 2020, là où j’habite, raconte la Dre Maggie Brown-Bury, vétérinaire d’urgence et de soins intensifs au Veterinary Specialty Centre de Terre-Neuve-et-Labrador. Elle est également la représentante de Terre-Neuve-et-Labrador au sein du comité de l’Association canadienne des médecins vétérinaires, un organisme qui fournit des renseignements et des ressources aux propriétaires d’animaux. Pour de nombreuses personnes, être propriétaire d’une maison était l’étape à franchir avant de pouvoir s’engager à accueillir un animal de compagnie. La pandémie a entraîné des changements de mode de vie qui ont rendu les gens plus aptes à avoir des animaux de compagnie, ou plus enclins à en avoir, à cause de la solitude par exemple. »

Les animaux de compagnie ont toujours été importants pour les Canadiens, 58 % des ménages déclarant avoir au moins un chien ou un chat, selon l’Institut canadien de la santé animale. Depuis le début de la pandémie, le nombre de personnes possédant un animal de compagnie a augmenté. Selon des sondages menés par Research Co., 18 % des propriétaires d’un chat et 11 % des propriétaires d’un chien au Canada disent avoir leur animal depuis moins d’un an.

Si vous envisagez d’acquérir un chat ou un chien, vous devez vous assurer que vous êtes prêt pour un engagement à long terme.

Vous vous demandez si votre mode de vie vous permet d’adopter un animal de compagnie?

Hannah Sotropa, directrice adjointe des communications à la Toronto Humane Society, conseille à tous ceux qui veulent un animal de compagnie maintenant d’attendre trois mois pour voir si le fait d’amener un animal à la maison convient à leur mode de vie. Êtes-vous prêt et apte à consacrer du temps à la promenade, au toilettage et à l’éducation d’un chien, par exemple?

« La vie peut changer en un instant, affirme Mme Sotropa. Malheureusement, nous voyons des animaux se retrouver à nos portes parce que leur famille a connu des difficultés ou des changements inattendus. Peut-être qu’un membre de la famille a décroché un nouvel emploi ou perdu son emploi. Peut-être que le loyer a augmenté, ou qu’un emploi nécessite des déplacements, qu’un enfant s’est ajouté à la famille, ou que l’animal de compagnie n’aime pas le nouveau partenaire. »

Selon Mme Sotropa, le programme d’adoption d’animaux de compagnie de la société de protection des animaux a connu un regain d’intérêt depuis le début de la pandémie. Ceux qui réussissent le mieux à intégrer leur nouvel animal sont ceux qui planifient, déclare-t-elle.

Si vous choisissez une race particulière d’animal, assurez-vous de vous renseigner sur sa personnalité ainsi que sur ses besoins particuliers en matière d’exercice, de régime alimentaire et de santé.

« Beaucoup de gens accueillent leur animal de compagnie lorsqu’il est tout jeune, et il n’est pas agréable de penser à l’avance aux problèmes de comportement ou de santé qu’il pourrait avoir, explique
la Dre Jennifer Sperry, conseillère vétérinaire chez Pets Plus Us. Mais il est important que les propriétaires d’animaux soient renseignés, afin qu’ils puissent prendre des mesures pour prévenir les problèmes. »

Choisir un bon vétérinaire

On ne saurait trop insister sur l’importance d’avoir un vétérinaire fiable et digne de confiance. Les cliniques vétérinaires sont très occupées, ce qui n’est pas surprenant étant donné que le nombre de propriétaires d’animaux de compagnie a augmenté dans tout le pays. Vous devez donc vous assurer que celle que vous choisissez peut vous accueillir, et il est sage de prendre rendez-vous à l’avance pour les soins habituels de votre animal.
« Sachez où vous emmènerez votre animal pour ses soins vétérinaires et prévoyez un examen pour nouvel animal dès que possible, explique Mme Brown-Bury. Si vous savez que vous aurez votre nouveau chaton dans un mois, appelez dès maintenant et fixez un rendez-vous pour la première semaine. »

Sachez également quelles sont vos options en cas d’urgence. Votre clinique de soins primaires offre-t-elle des services après les heures de travail? À quel numéro pouvez-vous appeler au milieu de la nuit ou le week-end, et où pouvez-vous vous rendre?
Si vous avez ces renseignements à portée de main avant d’en avoir besoin, vous réduirez grandement votre stress et sauverez peut-être même la vie de votre animal si des soins médicaux urgents sont nécessaires rapidement.

Évaluer votre environnement et rendre votre maison sécuritaire pour votre animal

Les chats et les chiens, surtout les jeunes, sont curieux et peuvent s’introduire n’importe où. Tout comme vous rendez votre maison sécuritaire pour vos enfants, vous devez également le faire pour votre animal avant de l’accueillir chez vous. Verrouillez les armoires et assurez-vous que les objets dangereux comme les produits chimiques ou les médicaments sont hors de leur portée. De nombreuses plantes peuvent être toxiques pour les chats et les chiens si elles sont ingérées. Vous devez donc les garder hors de portée ou les retirer de la maison. Soyez conscient des risques d’étouffement.

Passez en revue toutes les pièces de la maison auxquelles votre animal aura accès et pensez à ce qui pourrait attirer son attention et être dangereux pour lui.

Préparer un budget

Posséder un animal de compagnie peut être coûteux; assurez-vous de pouvoir vous le permettre. Selon la Toronto Humane Society, le coût moyen d’un chien ou d’un chat pour un an est d’environ 1 500 $. Vous devez prendre en compte les frais comme la nourriture et le dressage, la médecine préventive, l’enregistrement et les soins vétérinaires habituels. Le régime alimentaire de votre animal est important pour sa santé, vous devez donc vous assurer de choisir une nourriture de grande qualité (votre vétérinaire ou l’animalerie locale peuvent vous donner des conseils à ce sujet) et éviter de donner à votre animal des aliments destinés à la consommation humaine, comme le chocolat, les avocats et les raisins qui peuvent être toxiques.

Mais vous devez également être prêt à faire face aux frais inattendus qui peuvent survenir, comme les urgences médicales ou les frais de pension. Réfléchissez à la manière dont vous géreriez ces situations, et soyez honnête avec vous-même sur ce que vous pouvez vous permettre.

Envisager une assurance pour animaux de compagnie

Une chose qui peut aider à amortir les frais inattendus est l’assurance pour animaux de compagnie. Pets Plus Us, par exemple, couvre des éléments tels que les accidents ou les maladies, les soins de bien-être et l’accès 24 h sur 24 et 7 jours sur 7 à des infirmières vétérinaires lorsque votre clinique vétérinaire habituelle est fermée.

« Je travaille dans le domaine de la médecine d’urgence et je constate à quel point l’assurance peut être utile lorsque je vois des animaux de compagnie qui ont été heurtés par une voiture et qui présentent des blessures invalidantes nécessitant une intervention chirurgicale majeure ainsi que des jours de soins intensifs », explique Mme Brown-Bury. Cela pourrait facilement coûter plus de 10 000 $, ce que beaucoup de gens n’ont pas à leur disposition, et c’est compréhensible. Si vous avez une assurance pour les animaux de compagnie, elle peut couvrir une partie de cette facture, et le montant restant est beaucoup plus gérable. »

Mme Brown-Bury conseille également aux propriétaires de souscrire une assurance à temps. « C’est moins cher si vous l’obtenez lorsqu’ils sont jeunes et en bonne santé, et cela peut parfois faire la différence entre pouvoir les soigner en cas d’urgence et devoir leur dire adieu et les faire euthanasier », dit-elle.
Comme pour toute assurance, assurez-vous de bien comprendre votre police et de savoir ce qui est couvert et ce qui ne l’est pas.

La décision d’accueillir un animal dans votre foyer est un engagement à long terme qui nécessite une réflexion et une planification approfondies. Mais, pour des millions de Canadiens qui aiment les animaux, les avantages d’avoir un animal de compagnie l’emportent largement sur les coûts ou les efforts.

« Un animal de compagnie n’est pas comme une plante, dit la Dre Sperry. Il vous offre quelque chose en retour. Il apprécie vos efforts et fait preuve d’affection. C’est agréable d’avoir un animal de compagnie qui compte vraiment sur vous et vous témoigne une confiance inconditionnelle. »

Les renseignements fournis et les opinions exprimées dans ce billet sont basés sur des recherches et des entretiens avec les autorités identifiées, pour Allstate Canada. Ces renseignements sont fournis uniquement pour votre commodité et ne doivent pas être interprétés comme des conseils juridiques ou d’assurance.