Climatiseur de fenêtre: ce qu’il faut savoir avant d’acheter

On l’a tous déjà vécu. Allongé au lit, incapable de s’endormir par une chaude nuit d’été. Si vous êtes assez chanceux pour demeurer là où il y a un climatiseur central, vous savez à quel point c’est pratique quand il fait très chaud.

Cependant, de nombreux chalets ou maisons plus anciennes peuvent ne pas avoir l’air conditionné. Les modèles de climatisation pour fenêtres offrent une solution efficace pour refroidir une pièce à faible coût.Mais avant de magasiner pour un appareil de climatisation, il est important de faire quelques vérifications.

Trouver le meilleur endroit pour l’installer, sélectionner un type de climatiseur compatible, trouver le nombre de British Thermal Unit (BTU) nécessaire, etc. Et comme les unités de climatisation peuvent être énergivores, certaines astuces vous éviteront une facture d’électricité salée. Voici notre guide d’achat pour air conditionné.

Les types de climatiseurs

Les solutions de climatisation se divisent en 4 catégories : les modèles de type « fenêtre », et les appareils de type « mural », les climatiseurs de type « central » et les unités de type « portables ». Chacun ayant ses avantages et ses inconvénients. Les produits de types « fenêtres » et « portables » sont plus abordables, s’installent plus facilement et se récupèrent en cas de déménagement. Cependant, ils sont plus bruyants, bloquent la fenêtre où ils sont installés et sont conçus pour refroidir une pièce à la fois.

Contrairement aux modèles de types « fenêtres », les airs conditionnés de type « mural » et « central » sont composés de plusieurs modules. Ils sont puissants, peuvent refroidir une maison ou un appartement au complet et procurent un confort supérieur. Par contre, ils sont dispendieux, demandent un entretien régulier et nécessitent de plus gros travaux d’installation.

Bien que les modèles de type « fenêtre » soient plus accessibles, ils nécessitent une installation sécuritaire faite par un professionnel. Si vous êtes locataire, vérifiez avec le propriétaire si une telle installation est permise dans votre logement. Si vous demeurez dans une copropriété, demandez d’abord à l’administration s’il y a des règles concernant l’installation d’un climatiseur et si l’appareil peut être installé par le responsable de l’immeuble.

BTU vs dimension de la pièce

BTU signifie « British Thermal Unit ». Cette mesure donne la quantité de chaleur que l’air conditionné peut transférer en une heure.

La puissance des climatiseurs de fenêtre varie de 6 000 à 28 000 BTU. Notez que si vous optez pour un modèle de climatisation supérieur à 18 000 BTU, vous devrez probablement le faire fonctionner à l’aide d’une alimentation électrique de 220-240 volts. 

Alors, de combien de BTU avez-vous besoin ? Energy Star propose le tableau suivant :

Aire à refroidir (en pied carré)Puissance recommandée (en BTU)
100 à 1505000
150 à 2506000
250 à 3007000
300 à 3508000
350 à 4009000
400 à 45010000
450 à 55012000
550 à 70014000
700 à 100018000
1000 à 120021000
1200 à 140023000
1500 à 200030000
2000 à 250034000

Autres variables à l’équation :

•       Ajoutez 600 BTU par personne occupant généralement la pièce ;
•       Ajoutez 10 % si la pièce est très ensoleillée ;
•       Supprimez 10 % si la pièce est à l’ombre ;
•       Ajoutez 4 000 BTU si l’air conditionné est dans la cuisine.

Augmentez l’efficacité énergétique du climatiseur

Une solution de climatisation consomme beaucoup d’énergie. En fait, de 5 % à 10 % de la consommation d’électricité mondiale provient de climatiseurs. Heureusement, il existe plusieurs façons de réduire l’empreinte énergétique de votre air conditionné.

  • Utilisez la minuterie. Une majorité de modèles propose cette option. Vous pouvez ainsi programmer le climatiseur pour s’éteindre et se mettre en marche selon votre horaire habituel.
  • Choisissez le bon modèle. Un appareil de climatisation trop puissant pour la pièce passera son temps à s’allumer puis à s’arrêter. Un climatiseur pas assez puissant fonctionnera sans arrêt et pourrait s’user plus rapidement.
  • Ventilateur. Faites circuler l’air et la fraîcheur plus facilement à l’aide d’un ventilateur de plafond ou portatif.
  • Étanchez. Assurez-vous que l’installation de votre air conditionné est hermétique. Veillez à ce qu’il n’y ait pas de fuite autour de votre unité de climatisation.
  • La hotte et la salle de bain à la rescousse. Petit truc : faites fonctionner la hotte et le ventilateur de la salle de bain de concert avec votre climatiseur. Cela contribuera à baisser le taux d’humidité et à faire circuler l’air chaud en dehors de votre demeure.

Garder sa propriété à la bonne température n’est pas seulement une question de confort. Un mercure et un taux d’humidité adéquats en tout temps peuvent aider à prévenir les moisissures et les dommages relatifs aux intempéries. 

Jetez un œil à votre police d’assurance habitation. Vérifiez si votre couverture inclut les dommages relatifs à l’unité de climatisation. N’hésitez pas à contacter un de nos agents pour toute question. Demandez une soumission ici.