Devrais-je acheter un véhicule électrique?

Sur la route

Devrais-je acheter un véhicule électrique?

Vous débranchez le câble de la prise de recharge de votre voiture et le rangez sur le support mural. Vous ouvrez ensuite la portière et vous vous installez au volant. Puis, vous appuyez sur la pédale de frein et sur le bouton de démarrage. Le moteur ne fait aucun bruit. Il ne ronronne même pas quand la voiture se met en marche. Lorsque vous sortez de l’entrée pour rejoindre la rue, votre véhicule électrique roule en silence. Vous avez la conscience tranquille, car vous ne produisez aucune vapeur d’essence nuisible à l’environnement.

Pour certains automobilistes, la voiture électrique demeurera un rêve

Si vous habitez un appartement ou un immeuble en copropriété où il n’y a pas de borne de recharge pour les véhicules rechargeables, le scénario ci-dessus ne s’applique peut-être pas à vous. Vous devrez donc remettre votre rêve à plus tard et continuer à conduire un véhicule à essence ou un véhicule hybride non rechargeable, qui utilise de l’énergie électrique produite par un moteur à essence.

Le marché des véhicules électriques

Il existe des véhicules électriques de toutes tailles, allant des sous-compactes aux gros VUS, en passant par les berlines de luxe et même les voitures sport. Bien que les prix commencent à diminuer, attendez-vous à une surprise lorsque vous regarderez l’étiquette! En effet, les véhicules électriques coûtent au moins 15 000 $ de plus que leurs équivalents à essence. Si vous habitez au Québec ou en Colombie-Britannique, vous serez peut-être admissible à des subventions gouvernementales qui réduisent le prix.

La plupart des véhicules électriques sont munis d’un câble de recharge standard, qui relie la voiture à la prise murale de votre garage. Avec ce câble, une recharge complète prend environ 18 heures.

Si vous disposez d’une borne de recharge de niveau 2, il vous faudra environ 5 heures. Ce type de borne coûte de 800 à 1 500 $. Ce montant ne comprend pas l’installation, qui doit être faite par un électricien agréé. Certaines provinces offrent également des subventions pour l’installation de la borne de recharge. La Colombie-Britannique, par exemple, offre une subvention allant jusqu’à 4 000 dollars pour l’installation d’une borne de recharge.

Le remplacement d’une batterie vous coûtera au moins 6 000 $. La plupart des constructeurs de voitures garantissent leurs batteries pendant huit ans. Si vous optez pour une garantie prolongée, le prix du véhicule pourrait augmenter.

Réduire ses coûts d’utilisation

Lorsque le prix de l’essence augmentera au-delà de 1,50 $ le litre, vous vous esclafferez chaque fois que vous passerez devant une pompe à essence! Une recharge lente à l’aide d’une borne publique peut coûter 2 $ l’heure, et une recharge rapide, 16 $ l’heure.

Au Québec, par exemple, si vous parcourez 20 000 km par année, vous devrez débourser de 200 à 300 $ pour recharger la batterie de votre véhicule. En supposant que le litre d’essence coûte environ 1,35 $, le même kilométrage vous coûtera de 1 600 à 2 400 $ en essence par année. Ajoutez à cela que le prix du litre d’essence est imprévisible et dépasse souvent 1,35 $. Le prix de l’électricité et celui des recharges, en revanche, demeurent constants. L’utilisation d’un véhicule électrique vous mettra donc à l’abri des fluctuations du prix de l’essence.

De plus, vous n’aurez plus à payer pour les changements d’huile, puisque les véhicules électriques n’en ont pas besoin.

 

Une étude évalue le coût d’entretien périodique d’un véhicule électrique à environ le tiers de celui d’un véhicule à essence, puisqu’il y a moins de pièces à réparer et à remplacer. Toutefois, les composants électroniques doivent être réparés par un technicien qualifié à l’aide d’outils spécialisés. Ces réparations peuvent faire augmenter les frais d’entretien.

Le site ChargeHub offre une calculatrice qui permet de comparer le coût d’utilisation des véhicules électriques, hybrides et à essence.

Vous voulez connaître la valeur d’échange de votre véhicule électrique? Utilisez la calculatrice de la valeur d’échange du Canadian Black Book.  Lorsque nous évaluons la valeur future, nous devons nous rappeler que la valeur d’échange dépendra de la disponibilité des bornes de recharge publiques, qui donneront aux véhicules électriques une autonomie égale à celle des véhicules à essence. Si les ventes augmentent lentement, les valeurs d’échange pourraient stagner ou diminuer.

Mais leur autonomie n’est-elle pas trop limitée?

Votre crainte concernant l’autonomie n’est peut-être pas fondée. En effet, la plupart des véhicules électriques ont une autonomie de 200 à 400 km sur une recharge complète. Dans vos déplacements hebdomadaires, évaluez votre kilométrage pour savoir si cette autonomie est suffisante. Regardez s’il y a des bornes de recharge sur votre trajet habituel et consultez les ressources en ligne. Pour l’instant, il semble que les bornes de recharge ne poussent pas comme des champignons.

Faites connaissance avec des propriétaires de véhicules électriques

Discutez avec des propriétaires de voitures électriques pour avoir un aperçu de la vie au volant d’un tel véhicule. Le site Web EV Owners Club (anglais seulement) fournit une liste de groupes de propriétaires de véhicules électriques au Canada. Vous pourriez participer à l’un de leurs événements pour avoir un aperçu direct de leur expérience.

Un choix logique et économique?

Si vous avez encore des doutes sur la vie au volant d’un véhicule électrique, vous pouvez soulager votre conscience en utilisant votre véhicule à essence moins souvent, en marchant, en enfourchant un vélo ou en empruntant plus souvent les transports en commun.