Passer au contenu principal

Bien choisir son entrepreneur en rénovation

Bien choisir son entrepreneur en rénovation

On se trouve tous, un jour ou l’autre, devant la perspective de rénover (voire d’agrandir) sa maison. Quiconque en ayant déjà fait l’expérience sait que cela va de pair avec créativité débordante, décisions budgétaires et pas mal de réflexion, surtout en ce qui a trait au choix d’entrepreneur. Nous vous proposons donc un survol des éléments à examiner pour trouver la bonne personne ou équipe à qui confier votre chez-vous sans souci.

Pour ce faire, nous nous sommes entretenus avec une rénovatrice de métier, Stefanie Coleman-Dias, fondatrice de l’entreprise Coleman-Dias³ Construction Inc. (site en anglais), à St. Thomas, en Ontario, et membre du comité de direction de l’Association canadienne des constructeurs d’habitations (ACCH, site en anglais).

COMMENT FAIRE UNE PREMIÈRE SÉLECTION D’ENTREPRENEURS?

SCD : Au Québec, la première étape consiste à contacter l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ). Vous avez tout intérêt à choisir un entrepreneur professionnel de l’APCHQ; vous pouvez commencer en consultant la page Choisir son entrepreneur, justement. Les entrepreneurs de confiance concluent des ententes écrites pour chaque travail de rénovation à accomplir. Comme le dit et le recommande l’ACCH sur son site qui regorge de ressources : « Par écrit, s’il vous plaît! » Comme l’entrepreneur travaillera à rénover votre demeure, vous voudrez en choisir un qui possède une belle réputation et qui vous inspire confiance. D’ailleurs, si l’APCHQ de votre région organise un salon de l’habitation, profitez-en pour y rencontrer des entrepreneurs et voir en photo les résultats de leurs travaux.

COMMENT DEMANDER UN DEVIS?

SCD : Peu importe la nature de la rénovation, il est raisonnable de demander trois devis. À des fins de juste comparaison, demandez à ce que les entrepreneurs vous fournissent le détail des travaux à effectuer sur leur document. Par exemple, à titre d’entrepreneure, je me souviens d’un devis que j’ai proposé pour d’importants travaux d’agrandissement. Quand j’ai appris que le montant de mon évaluation dépassait largement celui de mes concurrents, j’ai décidé de poser des questions à mes clients et nous nous sommes rendu compte que les autres entrepreneurs n’avaient pas alloué de montants à certains travaux majeurs, comme le remplacement de la cuisine. Les clients en étaient bien surpris, car ils avaient demandé ces travaux. La leçon de cette histoire est qu’en cas de doute, il vaut mieux vérifier auprès de l’entrepreneur que le devis comprend tout ce que vous voulez.

FAUT-IL NÉGOCIER LE PRIX?

SCD : On peut certainement tenter de négocier le prix. Par contre, les chances que cela se produise sont minces si vous faites affaire avec un entrepreneur consciencieux. En effet, le montant de son devis reflétera ce qui est nécessaire pour mener à bien les travaux demandés. Certains entrepreneurs offrent une réduction en échange d’une rémunération en argent comptant; voilà une pratique qui devrait vous mettre la puce à l’oreille. Un entrepreneur prêt à frauder le fisc sera-t-il plus honnête avec vous quand il exécutera ses travaux?

COMMENT GÉRER LES CHANGEMENTS EN COURS DE MANDAT?

SCD : Changer de plan en cours de route fait souvent augmenter la facture, en plus de risquer de prolonger la durée des travaux et de causer des frustrations de part et d’autre. Un projet de rénovation bien réalisé s’appuie toujours sur une bonne communication entre le client et l’entrepreneur. Les deux doivent définir clairement leurs besoins et leurs attentes, se comporter respectueusement et entretenir des communications ouvertes, régulières et constructives.

QU’EN EST-IL DES RETARDS ET DES PROBLÈMES?

SCD : Tout entrepreneur sérieux travaillera à respecter les échéances et le budget, car il sait qu’un client satisfait le rappellera et le recommandera à ses connaissances. Dans certains cas, surtout avec les vieilles maisons, la rénovation permet de découvrir des problèmes sous-jacents que le client, en vertu de la législation applicable, est contraint de faire réparer. Dans certains cas, surtout avec les vieilles maisons, la rénovation permet de découvrir des problèmes sous-jacents que le client, en vertu de la législation applicable, est contraint de faire réparer. S’en suivent des retards et des coûts supplémentaires. Une bonne communication devient alors d’autant plus cruciale. L’entrepreneur doit expliquer l’état de la situation et fournir une évaluation écrite des coûts supplémentaires, avant de modifier le contrat.

COMMENT BIEN COUVRIR SES ARRIÈRES?

SCD : Les évaluations et le contrat doivent être suffisamment détaillés pour lever toute ambiguïté quant à ce qui est inclus et ce qui ne l’est pas. Si possible, la marque et le numéro de modèle des matériaux ou articles y sont indiqués. Autrement, les ententes laissent place à d’éventuels malentendus, à de mauvaises surprises et à des dépenses additionnelles.

N’oubliez pas d’informer votre assureur de chaque rénovation ou amélioration majeure de votre habitation. Ainsi, votre police d’assurance reflétera l’investissement que vous faites et vous saurez si le nombre d’ouvriers qui travailleront à votre domicile correspond à ce que prévoit votre protection pour la responsabilité civile. N’hésitez pas à communiquer avec votre courtier ou votre agent d’assurance avant de démarrer le projet pour bien vous renseigner.

En conclusion, beaucoup de travail vous attend certes, mais ça en vaut le coup. Votre bonheur de vivre dans une maison renouvelée n’en sera que plus grand.