Les 7 commandements du magasinage en ligne sécuritaire

Vie quotidienne

Les 7 commandements du magasinage en ligne sécuritaire

Avec le Vendredi fou et le temps des Fêtes qui approchent, la saison du magasinage battra bientôt son plein. Vous souhaitez éviter la cohue dans les magasins et effectuer vos achats en ligne? C’est d’ailleurs ce que près de 60 % des Québécois ont fait l’an dernier.

Toutefois, comment avoir la certitude que vos informations bancaires ou autres informations personnelles utilisées pour payer vos achats ne tombent pas entre les mains de personnes mal intentionnées? Voici quelques conseils afin de vous aider à mieux vous protéger contre le vol d’identité et la fraude, et ainsi magasiner en ayant l’esprit tranquille :

  1. Faites vos mises à jour : Peu importe si vous utilisez un ordinateur Mac ou PC, un téléphone Android ou iOS, il est important de garder votre système d’exploitation et vos applications à jour. De plus, si vous êtes sur Mac ou PC, l’utilisation d’un logiciel antivirus ou contre les logiciels malveillants est aussi fortement recommandée ‒ tout comme l’installation des mises à jour pour ces logiciels afin d’en améliorer l’efficacité.
  2. Utilisez des réseaux sécurisés : Ne consultez jamais vos comptes bancaires sur un réseau non sécurisé (ex. le réseau Wi-Fi d’un café ou d’un centre commercial). Utilisez plutôt le réseau cellulaire. Vous éviterez ainsi de partager vos informations bancaires avec des escrocs.
  3. Faites vos achats sur des sites connus et sécurisés : Un site dont l’adresse commence par « https:// », et est précédée d’un petit cadenas, indique qu’un certificat est installé et qu’il est sécuritaire. Méfiez-vous aussi des sites offrant des promotions incroyables ou qui n’affichent pas de façon claire leur politique relative aux ventes et retours de marchandise, ou concernant la confidentialité des informations fournies.
  4. Utilisez toujours une carte de crédit : Ne faites jamais de paiement comptant, de transfert de fonds ou de mandat-poste. Votre carte de crédit ou un service comme PayPal comportent généralement des protections contre la fraude, alors qu’il est difficile de prouver un paiement comptant.
  5. Ne sauvegardez pas vos renseignements personnels : Si le site propose d’effectuer l’achat en tant qu’invité, optez pour cette solution. Ne sauvegardez jamais votre numéro de carte de crédit sur un site lorsque vous y faites un achat. Si le site se fait pirater et que vos noms, adresse et numéro de carte de crédit s’y trouvent, vous pourriez ensuite être victime de fraude.
  6. Choisissez un bon mot de passe : Un mot de passe complexe (ex. une combinaison de plus de 10 chiffres, lettres minuscules et majuscules, ainsi que des caractères spéciaux) vous protège bien. Un mot de passe unique pour chaque site sur lequel vous faites des achats vous protège encore mieux : si un site se faisait pirater, les fraudeurs ne pourraient pas utiliser votre mot de passe ailleurs.
  7. Ne cliquez pas sur un lien dans un courriel : Vérifiez d’abord la provenance du courriel en question. Les fraudeurs aiment bien envoyer de faux courriels qui affichent le logo d’une entreprise bancaire ou de messagerie bien connue, car ils savent que les gens voudront cliquer pour aller voir le statut d’une transaction ou d’une livraison suite à leurs achats. N’ouvrez pas non plus les fichiers en pièce jointe, qui pourraient infecter votre ordinateur et ainsi y donner l’accès à un fraudeur. Enfin, si le courriel vous demande de confirmer des renseignements bancaires… signalez-le carrément aux autorités! Aucune institution financière ne devrait vous demander de confirmer un numéro de carte, un mot de passe ou autre information du genre par courriel.

Le magasinage en ligne existe depuis de nombreuses années et est généralement très sécuritaire, du moment que l’on fait preuve de prudence et de jugement.

Si vous souhaitez jouir d’une meilleure tranquillité d’esprit, sachez qu’il existe une assurance contre le vol d’identité, qui couvre généralement les frais qu’une telle mésaventure pourrait engendrer, en plus de mettre une ligne d’aide à votre disposition, si vous avez des questions juridiques à ce sujet.