10 tâches d’entretien qui permettent de prolonger la durée de vie de votre véhicule

Mécanicien saluant son client

Un véhicule est un achat coûteux, en plus de représenter un moyen de transport important dans la vie de bien des gens. Pour reporter l’achat ou la location d’une nouvelle voiture ou d’un nouveau VUS, il y a plusieurs choses que vous pouvez faire afin de prendre soin de votre véhicule et d’en prolonger la durée de vie.

D’ailleurs, les hivers canadiens font la vie dure aux voitures, y compris les véhicules électriques. Par temps froid, la batterie prend plus de temps à se recharger et plus d’énergie est nécessaire pour chauffer l’intérieur du véhicule. En ce qui concerne les voitures à essence, l’huile devient plus épaisse quand il fait froid, ce qui a une incidence sur la performance du moteur. Cela signifie que nous utilisons plus de carburant, nous exposant davantage aux fluctuations de prix.

La dernière chose que l’on souhaite est de tomber en panne lorsque la température est sous zéro! C’est pourquoi il convient de poser quelques gestes qui protégeront le véhicule et le maintiendront en bonne condition.

Comment puis-je prolonger la durée de vie de ma voiture?

Prenez soin de vos pneus (et procurez-vous des pneus d’hiver si vous n’en avez pas).

La pression des pneus diminue lorsqu’ils se refroidissent, de sorte qu’en hiver, il est particulièrement important de surveiller et de vérifier la pression de vos pneus afin de les maintenir adéquatement gonflés. Assurez-vous également d’avoir un pneu de secours gonflé dans le coffre. De plus, permutez régulièrement vos pneus, car ils s’usent inégalement. Cela retardera l’achat de nouveaux pneus. Enfin, si votre voiture est munie de pneus d’hiver, certaines compagnies d’assurance pourraient vous accorder des rabais.

Changez régulièrement l’huile à moteur.

L’huile a une incidence importante sur le fonctionnement de votre voiture. L’huile contaminée use votre moteur, et les problèmes qui en découlent peuvent se traduire en frais de réparation élevés.

Maintenez vos freins en bon état.

Surveillez vos plaquettes de frein et, pendant que vous y êtes, vérifiez le liquide de frein – s’il est foncé, c’est le moment de le remplacer. Les coûts découlant d’une collision pour cause de freins défectueux peuvent être élevés, sans compter les blessures, mais vous pouvez atténuer ces risques en veillant à ce qu’ils soient bien entretenus.

Prévoyez des entretiens réguliers.

Bien que les trois premiers conseils soient prioritaires, un rendez-vous d’entretien général couvrira d’autres points de vérification importants, y compris le liquide de refroidissement, les essuie-glaces, amortisseurs et jambes de force, courroies et tuyaux, bougies d’allumage et l’état de la batterie. Trouvez un bon mécanicien automobile certifié (article en anglais seulement) pour vous aider à régler bon nombre de ces questions. Ce pourrait être le meilleur investissement que vous puissiez faire.

Surveillez le niveau de charge de votre VE.

En ce qui concerne les véhicules électriques, il importe de maintenir la batterie chargée entre 20 à 80 pour cent de sa capacité. Si vous la rechargez régulièrement d’une capacité inférieure à sa capacité maximale, cela peut la dégrader rapidement.

Assurez-vous d’utiliser de l’essence de qualité.

L’essence contaminée, mal mélangée ou contenant de l’eau réduit l’économie de carburant, produit plus d’émissions et augmente le risque de panne du moteur. L’essence de mauvaise qualité peut également être attribuable au fait qu’elle se trouve depuis longtemps dans le réservoir ou que de l’eau l’a contaminée par infiltration en raison d’un bouchon de réservoir mal fermé, par exemple. Dans le pire des cas, cela peut endommager le moteur du véhicule.

Si vous entreposez votre véhicule pendant l’hiver, comme plusieurs le font dans le cas d’une voiture de luxe ou d’une voiture de collection, assurez-vous d’ajouter un stabilisateur à essence, de démarrer votre véhicule à l’occasion et de débrancher et de retirer la batterie.

Respectez les conditions routières.

Si votre voiture est coincée dans la neige (ou dans la boue), accélérez doucement; faire tourner les pneus à grand régime crée beaucoup de chaleur et augmente la pression sur l’embrayage et sur la transmission. Assurez-vous de conserver un sac de gravier ou de sable dans le coffre pour ces situations.

Respectez les conditions météorologiques.

Lorsqu’il fait très froid (ou très chaud), il est préférable de ne pas accélérer trop rapidement et de laisser au moteur le temps de se réchauffer graduellement. Il en résultera moins d’usure que si vous adoptez dès le départ une conduite plus énergique. Il vaut également la peine d’essayer de regrouper les courts déplacements et les courses (ce qui vous fera d’ailleurs économiser sur les frais de carburant).

Consultez le manuel.

Il y en a un dans chaque véhicule. Vous y trouverez des renseignements importants sur le calendrier d’entretien du véhicule. Par exemple, vous connaîtrez le moment auquel remplacer les courroies et changer l’huile ainsi que le type d’huile à utiliser. Votre manuel vous aidera à prolonger la durée de vie de votre véhicule.

Conseils à considérer si vous avez un vieux véhicule

Vérifiez vos primes d’assurance.

Si vous souhaitez prolonger la durée de vie de votre véhicule, il y aurait lieu d’examiner vos protections d’assurance auto afin de vérifier qu’elles correspondent toujours à vos besoins.

« Lorsque le véhicule a plus de 15 ans et qu’il n’a plus beaucoup de valeur, mon équipe et moi offrons souvent au client le choix de supprimer la protection de collision afin d’obtenir une réduction de prime », déclare Michelle Zambri, directrice d’agence d’Allstate, à Vaughan, en Ontario. Il est toutefois important de savoir qu’en cas d’accident responsable, la réparation du véhicule ne sera alors pas couverte. Il convient d’en discuter d’abord avec votre agent(e) afin de vous assurer de disposer des protections adéquates pour votre situation.

Des primes d’assurance plus élevées peuvent également être exigées pour de vieux modèles. « Les vieux véhicules ne sont pas munis de servodirection ou de système ABS (système de freinage antiblocage), ce qui augmente le prix de l’assurance », ajoute Michelle Zambri.

Investissez dans l’assistance routière.

Investir dans un plan d’assistance routière peut, à long terme, vous faire épargner, particulièrement dans le cas d’un vieux véhicule.

« Selon l’âge du véhicule, l’assurance routière peut s’avérer importante », déclare madame Zambri. Les frais de remorquage, de réparation et de location de voiture pendant que la vôtre est au garage après un bris peuvent vite largement dépasser le prix d’un plan d’assistance routière annuel. » Vous pouvez également ajouter un avenant à votre contrat d’assurance pour disposer d’une protection contre les dommages à un véhicule dont vous n’êtes pas propriétaire, comme un véhicule loué.

Sachez quand c’est le moment de remplacer votre véhicule.

Il arrive un moment où un vieux véhicule, peu importe le soin que vous lui avez apporté, ne sera plus fiable et continuera de vous coûter toujours davantage d’argent.

« Quand un véhicule vieillit, il peut non seulement passer plus de temps au garage, mais les pièces de rechange originales sont plus difficiles à trouver, particulièrement s’il a plus de 10 ans. Les pièces de rechange trouvées sur le marché ne sont pas nécessairement ce qu’il y a de mieux pour le véhicule et vous courrez le risque de compromettre sa sécurité, » indique madame Zambri.

« Si le véhicule tombe en morceaux et qu’il est constamment au garage, je conseille fortement de s’en procurer un plus récent, ce qui est plus économique, déclare-t-elle. Selon le contrat d’assurance, il devient alors possible d’obtenir une réduction de prime compte tenu des caractéristiques de sécurité des véhicules plus récents. »

Avis de non-responsabilité : Ces renseignements sont fournis uniquement pour votre commodité et ils ne doivent pas être interprétés comme des conseils juridiques ou des conseils en matière d’assurance.