Grands petits gestes de bonté : Rachel Baldacchino

Une étudiante discute en vidéo avec un ami à propos d'un devoir. L'élève examine une feuille de travail tout en discutant avec son amie.

Le Groupe Allstate du Canada et ses employés tiennent profondément au bien-être des organismes et des citoyens canadiens et sont fiers de soutenir les causes permettant d’améliorer la vie au sein de leur communauté.

Même si la pandémie a souvent empêché les employés du groupe de faire du bénévolat de façon traditionnelle, plusieurs d’entre eux ont décidé de faire preuve de créativité. Ces Grands petits gestes de bonté sont des actions à la portée de tous qui peuvent entraîner un grand changement dans la vie de personnes dans le besoin. En voici un exemple :

Nom de l’employée : Rachel Baldacchino
Poste : Conseillère en communications à la clientèle
Nombre d’années au sein du Groupe Allstate du Canada : 15 ans
Œuvre caritative ou organisation soutenue : Passeport pour ma réussite

Photo d'un employé d'Allstate Canada Rachel Baldacchino

  1. Racontez-nous comment vous avez commencé à travailler pour Passeport pour ma réussite Canada. En tant qu’écrivaine, communicatrice et mère, j’ai toujours voulu aider les enfants à améliorer leur capacité à écrire et leur esprit critique. Lorsque j’ai découvert que la plateforme d’entraide communautaire du GAC offrait une foule d’occasions de bénévolat, comme le tutorat et le mentorat des jeunes, je n’ai pas pu résister.
  2. Pourquoi cette cause vous tient-elle à cœur? Je suis une ardente supportrice de Passeport pour ma réussite, qui offre aux jeunes vivant dans des milieux défavorisés les ressources nécessaires à la réussite de leurs études secondaires et postsecondaires. Selon moi, aucun enfant ou jeune adulte ne devrait être privé d’une bonne éducation ou d’un accès aux ressources nécessaires à sa réussite et à la poursuite d’études secondaires et postsecondaires à cause de son adresse municipale.
  3. Qu’espérez-vous accomplir en 2021 avec Passeport pour ma réussite? Mon objectif pour 2021, c’est d’encourager et de motiver les étudiants autant que possible et de les aider à croire en leur potentiel et à le réaliser. Tous les enfants doivent savoir qu’ils ont des talents et des dons et qu’ils méritent de voir leurs rêves et leur vision se réaliser. Cette citation de Rasheed Ogunlaru (mentor personnel et conseiller en leadership) résume ma pensée quant au tutorat bénévole : « Il faut être fou pour croire que la sagesse doit être rangée sous clé. Il faut être peureux pour garder jalousement le pouvoir d’agir et ne pas le partager du tout. »
  4. Qu’est-ce que le bénévolat signifie pour vous? Pour moi, cela signifie tisser des liens avec la communauté et aider les jeunes à croire en leurs capacités. Les remerciements que j’ai reçus d’élèves du secondaire me font chaud au cœur.
  5. Comment avez-vous adapté votre bénévolat à la COVID-19? La pandémie a grandement compliqué la tâche pour les enseignants et les élèves. Nous avons abandonné l’apprentissage en classe au profit de l’apprentissage en ligne. Évidemment, ce n’est pas facile, car tout le monde n’est pas à la fine pointe de la technologie.
  6. Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui cherchent à faire du bénévolat, mais qui ne savent pas comment s’y prendre? Si vous cherchez des occasions de bénévolat, vous serez surpris de découvrir toutes les possibilités en ligne : amasser des fonds, écrire à nos anciens combattants, envoyer des messages d’encouragement aux victimes d’abus, faire l’épicerie et les courses de personnes âgées, et bien plus encore. Trouvez-vous une cause qui vous passionne et créez votre propre occasion de bénévolat!