Comment faire pousser des fines herbes en pot ou dans son jardin

Jardinage à la maison au balcon

Avec la pandémie et le télétravail, le jardinage a connu un regain de popularité ces dernières années. Alors que l’inflation fait monter les prix des denrées, il permet de réaliser des économies et de mieux contrôler la qualité et la fraîcheur des aliments que l’on consomme. Comme la nourriture que l’on cultive soi-même n’a pas besoin d’être expédiée ou transportée par camion sur de longues distances, il contribue également à la réduction de l’empreinte carbone.

« Le coût des denrées au Canada est sur le point d’augmenter comme jamais auparavant. La possibilité de cultiver soi-même ses aliments est donc d’actualité », explique Carson Arthur, paysagiste, expert en horticulture, auteur et vedette du petit écran.

Des fines herbes pour votre santé

Les fines herbes comptent parmi les plantes comestibles les plus faciles et les plus utiles à cultiver. Les fines herbes aromatiques telles que le basilic, la menthe, le persil, le romarin, l’origan, la lavande, le thym et l’aneth ajoutent beaucoup de saveur aux aliments. Certaines fines herbes ont aussi de grands bienfaits pour la santé. Elles améliorent par exemple la circulation sanguine, produisent des effets anti inflammatoires, renforcent la mémoire et la concentration, et favorisent la santé digestive et le sommeil.

Voici quelques bienfaits des fines herbes :

  • Le persil contient de la chlorophylle. Il favorise donc la production des globules rouges qui transportent l’oxygène dans le corps. Il est également riche en vitamine C, un antioxydant qui a des effets protecteurs pour le cœur.
  • Le romarin est riche en antioxydants qui favorisent la concentration et la vigilance. Il permet aussi d’améliorer la circulation sanguine et d’éviter les caillots.
  • Excellente source de calcium et de fibres, l’origan facilite la digestion et comprend un composé appelé terpène, qui a des propriétés à la fois antivirales et antibactériennes.

Dans les petits pots, les meilleurs onguents

« Les fines herbes sont merveilleuses, car leurs plants sont indulgents. On peut donc les récolter tout au long de la saison, explique Mark Cullen, expert en horticulture, diffuseur et auteur. Ainsi, de juin à octobre, et peut-être même plus tard, la plupart des fines herbes produisent des récoltes. C’est une excellente productivité au pied carré. »

Toutes les fines herbes, à l’exception de l’aneth géant, peuvent pousser en pot, déclare Mark Cullen dans un article (en anglais) sur la culture des fines herbes en pot sur son site Web. Si vous vivez dans un appartement doté d’un balcon ou d’une terrasse de taille réduite, la culture de fines herbes est tout à fait logique, car vous optimisez ainsi l’espace dont vous disposez pour le jardinage.

Carson Arthur est d’accord. Il affirme que la lumière et la chaleur sont plus importantes pour les fines herbes que l’espace de culture.

« Les fines herbes proviennent de la région de la Méditerranée. La plupart de celles qui sont cultivées ici ne sont pas indigènes à notre climat, » explique celui qui anime Green Force et Critical Listing sur HGTV, est invité régulièrement à l’émission Cityline et présente au Salon national de l’habitation (en anglais) de Toronto. Son plus récent ouvrage, Vegetables, Chickens & Bees : An Honest Guide to Growing Your Own Food Anywhere, explique comment créer et cultiver soi-même un potager quel que soit l’espace dont on dispose. Le romarin, le thym et l’origan, par exemple, poussent d’habitude dans des régions chaudes et arides qui reçoivent peu de pluie. En revanche, ces fines herbes ont besoin de beaucoup de soleil.

Ainsi, la tâche pourrait s’avérer plus difficile si votre balcon est orienté vers le nord. Cependant, s’il est orienté vers l’est, l’ouest ou le sud, vous pourrez facilement cultiver des fines herbes que vous intégrerez à votre cuisine. Le goût des aliments en sera rehaussé.

Mark Cullen souligne que, si la plupart des fines herbes ont besoin de beaucoup de lumière, certaines pourraient s’assécher en pleine canicule. Il est donc important de se renseigner sur les besoins spécifiques des fines herbes que l’on veut cultiver.

Comment cultiver des fines herbes

  • Choisissez le bon endroit. Il faut au moins six heures d’ensoleillement par jour pour la culture des fines herbes. Si l’endroit que vous avez choisi est plutôt ombragé, plantez les fines herbes dans des pots afin de pouvoir les déplacer et suivre la trajectoire du soleil tout au long de la journée. Les pots en argile, en métal, en plastique et en bois se prêtent tous à la culture des fines herbes, mais veillez à ce que l’excès d’eau puisse s’échapper afin que les racines ne pourrissent pas. Si vous plantez les fines herbes dans votre jardin, choisissez de préférence un endroit à proximité de la cuisine afin qu’elles soient à portée de main lorsque vous en avez besoin. Observez les diverses zones de votre jardin pendant la journée pour déterminer les plus ensoleillées et planifiez en conséquence. N’oubliez pas de tenir compte de la taille du plant à maturité.
  • Choisissez les fines herbes que vous allez planter. Le choix est tellement vaste qu’il faut se demander quelles fines herbes on utilise le plus souvent. Vous pouvez aussi vous amuser en expérimentant avec des fines herbes qui vous sont moins familières, comme la bourrache, la marjolaine ou la sarriette.
  • Assurez un bon départ à vos fines herbes. Ajoutez d’abord une couche de compost et travaillez le sol si la zone à ensemencer est dure et mal drainée. Pour faire pousser des fines herbes à partir de plants à repiquer plutôt que de graines (la façon recommandée qui permet de récolter plus tôt), creusez un trou plus large que la pelote racinaire et tassez légèrement la terre. Utilisez le terreau, qui favorise un meilleur drainage, si vous cultivez vos fines herbes en pot, ou de la terre à jardin si vous les plantez dans votre cour. Lisez les instructions sur l’emballage. Le basilic, par exemple, a besoin de beaucoup d’eau, tandis que le romarin en a besoin de peu. Espacez les plants de 30 à 45 centimètres et assurez-vous que les fines herbes hautes et touffues ne bloquent pas le soleil pour celles qui poussent près du sol.
  • Étiquetez vos fines herbes. Si c’est la première fois que vous plantez des fines herbes, l’étiquetage vous permettra de bien les identifier.
  • Récoltez au bon moment. Vous pouvez récolter la plupart des fines herbes au fur et à mesure en fonction de vos besoins. Pincez ou coupez quelques feuilles et tiges pour votre prochain repas, en laissant le plant principal poursuivre sa croissance. Pour des fines herbes plus savoureuses, récoltez-les le matin, au moment où sèche la rosée. La plupart des fines herbes sont cultivées pour leurs feuilles. Il faut donc les récolter avant qu’elles ne fleurissent. Le fait de pincer les fleurs permet à la plante de consacrer plus d’énergie à la croissance des feuilles.
  • Conservez les fines herbes pour un usage prolongé. Vous pouvez faire sécher vos fines herbes à l’air, au four ou au micro-ondes pour les conserver une fois la saison de culture terminée. Vous pouvez aussi conserver les fines herbes fraîches au réfrigérateur pendant un maximum de cinq jours. Évitez de les laver au préalable et scellez-les dans un sac de plastique réutilisable. Elles peuvent également être congelées.

Les fines herbes se prêtent à de nombreuses utilisations : comme garnitures, dans les salades et les marinades, pour développer les saveurs des plats cuisinés, ainsi que sous forme de préparations médicinales et de tisanes. Elles peuvent être faciles à cultiver, amusantes à expérimenter et parfaites pour les petits jardins.

Les renseignements fournis et les opinions exprimées dans ce billet se fondent sur des recherches et des entrevues réalisées pour le compte d’Allstate du Canada. Ces renseignements sont fournis uniquement pour votre commodité, et ils ne doivent pas être interprétés comme des conseils juridiques ou des conseils en matière d’assurance.