Passer au contenu principal

Les 7 règles d’or pour construire une terrasse presque indestructible

Les 7 règles d’or pour construire une terrasse presque indestructible

On s’y prélasse, on y fait la fête, on y cuisine et on y prend de bons repas. La terrasse est une prolongation de notre demeure, dans la mesure où la température le permet !

Mais contrairement aux autres pièces de la maison, la terrasse est soumise aux dures épreuves du temps. Pluies abondantes, tempêtes de neige, accumulation de glace, gèle-dégèle, chaleur extrême… Bref, si vous souhaitez profiter de ce petit coin extérieur pendant de longues années, il se doit d’être conçu dans les règles de l’art.

L’équipe de Allstate a demandé à Kevin Bruneau Paquette., entrepreneur en construction et coanimateur de la fameuse série télé « Deck Possible », les règles d’or pour construire une terrasse durable.

« L’important dans un projet de terrasse, c’est de bien connaître ses limites et de ne pas hésiter à confier les travaux plus   complexes à un   expert. »

1. Solidement ancrée

Une terrasse dont la base repose sur des pieux vissés est un gage de longévité. Un tel système d’ancrage assure une stabilité optimale. Moins la structure bouge, plus elle a de chance de garder sa rigidité. La profondeur idéale des pieux se situe sous le niveau du gel (4-6 pieds). Il est conseillé d’évitez les bases de type pattes d’éléphant.

2. Le bon pieu

Le diamètre des pieux est choisis selon la charge et les autres points d’ancrage. Par exemple, si votre plan inclut un ancrage à la maison, le diamètre du pieu peut être plus faible puisque votre demeure assure une stabilité latérale.

Si vous prévoyez d’installer des comptoirs de pierres, un spa ou accueillir plusieurs dizaines de personnes sur votre terrasse, choisissez un diamètre de pieux plus grand. Climat oblige, optez pour des pieux en acier galvanisé avec gaine à l’épreuve du gel.

3. La bonne équation

La portée des poutres dépend de la structure. Le calcul est simple :

  • si en 2 x 6 = aux 6 pieds
  • si en 2 x 8 = aux 8 pieds
  • si en 2 x 10 = aux 10 pieds.

Prenez soin de toujours mettre des entremises à tous les 5 pieds pour éviter les vibrations nuisibles.

4. Une terrasse étanche

C’est bien connu en construction, le bois et l’eau ne font pas bon ménage. Et puisque la terrasse est exposée aux éléments météo 24 h sur 24 h, il est capital que sa conception en tienne compte. M. Bruneau Paquette recommande de protéger la structure en bois à l’aide d’une membrane autocollante. Celle-ci est conçue pour prévenir les infiltrations d’eau.

5. Les meilleurs matériaux

2 matériaux se démarquent pour leur durabilité.

D’abord, le bois de composite. Celui-ci ne requiert ni teinture, ni peinture ou sablage, et est facile à installer. Sa protection anti-UV empêche toute décoloration et sa résistance aux taches et aux égratignures lui assure une performance à long terme. Prenez soin d’imperméabiliser la structure du dessous.

Le bois de cèdre est aussi un excellent choix, dans la mesure où vous en faites l’entretien aux 3 ans. L’utilisation de teintures spécialisées est recommandée. Pratiquez un dégraissage du bois et attendez 24 h avant d’appliquer une autre couche de teinture.

6. Mélange de matériaux

L’intégration de différents matériaux comporte une foule d’avantages. D’un point de vue esthétique, cela créer mélange de textures qui viendra dynamiser le look de votre terrasse.

Selon M. Bruneau Paquette, les mains courantes ou les structures de pergolas en aluminium sont d’excellents choix. Elles sont indestructibles, ultras tendances et ne nécessitent aucun entretien.

7. Gardez votre terrasse au sec

Évidemment, on ne peut empêcher les intempéries de s’abattre sur la terrasse. Par contre, on peut s’assurer qu’il n’y ait aucune source d’humidité ou d’accumulation d’eau à proximité. Une sortie de sécheuse ou le tuyau de la gouttière par exemple. De telles configurations pourraient se causer de la moisissure et affaiblir la structure.