Avoir recours à la télémédecine pour votre animal de compagnie

Par Jennifer Sperry, D.M.V., vétérinaire-conseil, Pets Plus Us

Initialement publié sur petsplusus.com

À mesure que la technologie s’impose dans nos vies quotidiennes et que de plus en plus d’options de communication deviennent disponibles, la télémédecine – la consultation à distance de fournisseurs de soin de santé – joue un rôle de plus en plus important dans les soins médicaux et vétérinaires. Dans un contexte où l’isolement, la quarantaine et la distanciation sociale causés par la COVID-19 sont devenus le mode de vie de 2020, la télémédecine est non seulement novatrice et pratique; elle est également essentielle. Les vétérinaires peuvent l’utiliser pour fournir des avis médicaux et des conseils sur la nutrition, le mode de vie et le comportement. Dans certains cas, ils peuvent même aiguiller les patients et leur prescrire des ordonnances, tout cela au téléphone ou par vidéoconférence.

Les services que les vétérinaires offrent au moyen de la télémédecine sont soumis à un grand nombre de règles et règlements. Vous trouverez ci-après quelques conseils pour tirer le maximum des options à distance qui s’offrent à vous :

Établir une bonne relation

Une relation bien établie constitue le fondement d’une communication, d’une compréhension et d’une confiance mutuelle entre les propriétaires d’animaux de compagnie et leurs vétérinaires. Dans presque tous les territoires, une relation vétérinaire-client-patient doit être établie avant que tout conseil, diagnostic ou traitement puisse être fourni. Pour vous assurer que votre vétérinaire est en mesure de vous offrir la gamme complète d’options de télémédecine, consultez-le en personne au moins une fois par année. Ce faisant, vous assurez le maintien d’une bonne relation et vous permettez au vétérinaire d’effectuer un examen physique complet de votre animal afin d’avoir des renseignements à jour sur son poids et son état de santé, ainsi qu’un bon aperçu de vos objectifs et attentes.

Préparer vos renseignements

Avant la consultation à distance, prenez en note toutes vos préoccupations. Cela vous aidera à garder votre concentration durant la conversation et à éviter d’oublier de mentionner des points importants. Dressez une liste des médicaments, aliments, gâteries, vitamines, suppléments et produits naturels que vous donnez à votre animal. Votre vétérinaire vous posera des questions à propos de l’environnement, l’appétit et le niveau d’activité; la soif et les mictions; la fréquence et la consistance des selles; les vomissements, la toux et les éternuements, ainsi que tout changement de poids de votre animal. Si vous voyagez avec votre animal, indiquez à votre vétérinaire à quel moment et à quel endroit.

Les vétérinaires sont intéressés de connaître tout changement ayant pu survenir dans l’apparence, le comportement ou la routine de votre animal. Les photographies et les vidéos peuvent se révéler très utiles. N’hésitez pas à envoyer à votre vétérinaire une photo de l’éruption cutanée ou une vidéo de la toux, de la claudication ou des tremblements de votre animal. Réfléchissez à tout changement dans votre mode de vie, votre environnement ou votre routine quotidienne ayant pu survenir vers le moment où les signes ou les symptômes de votre animal sont apparus.
Si vous faites appel à d’autres prestataires de soins de santé ou de bien-être pour votre animal, comme un toiletteur, un dresseur ou un praticien de médecines parallèles, n’oubliez pas de le mentionner à votre vétérinaire.

Exprimer vos attentes

N’hésitez pas à communiquer à votre vétérinaire vos attentes exactes par rapport à la consultation. Ainsi, il pourra vous donner des conseils clairs sur la façon d’atteindre vos objectifs. S’il n’est pas possible de répondre à vos attentes, votre vétérinaire pourra vous expliquer pourquoi en toute franchise. À partir de là, vous pourrez travailler ensemble pour trouver des solutions de rechange appropriées. Si un conseil vous semble vague, ou si votre vétérinaire n’a pas répondu à l’une de vos préoccupations, assurez-vous de lui poser de nouveau la question ou demandez-lui de clarifier les instructions avant de terminer l’appel.

Pratiquer l’écoute active

Ayez un stylo sous la main et veillez à faire l’appel dans un endroit calme où vous pouvez consacrer toute votre attention à la conversation. Prenez en note les conseils de votre vétérinaire au fur et à mesure qu’il vous les communique, ainsi que toutes vos questions. Envisagez d’attendre que votre vétérinaire ait fini de parler avant de poser vos questions. Ainsi, vous pourrez avoir une idée générale du plan avant d’intervenir. Demandez-lui de vous envoyer un courriel de suivi qui résume ses conseils et instructions.

Être conscient des limites

Certaines choses ne peuvent être effectuées au téléphone, comme les procédures physiques, les examens diagnostiques (rayons X, analyses sanguines) et les examens complets. À la suite de votre consultation de télémédecine, il se peut que votre vétérinaire demande à examiner votre animal en personne. Il se peut aussi qu’il vous dirige vers un spécialiste ou une clinique d’urgence pour que votre animal reçoive des soins en personne. Il ne s’agit pas d’un échec de la télémédecine, mais bien d’une occasion d’avoir l’attention exclusive de votre vétérinaire et d’élaborer un plan d’action structuré avant le rendez-vous en clinique. Cela donne la possibilité de prévoir des rendez-vous où vous pouvez déposer votre animal temporairement à la clinique; bref, cela simplifie toute l’expérience en clinique. La réglementation interdit aux vétérinaires de fournir des médicaments sur ordonnance à un animal de compagnie à l’extérieur de l’État ou la province où son permis a été délivré. De plus, le vétérinaire doit avoir effectué récemment un examen physique en personne de l’animal avant de rédiger une ordonnance pour lui. Pour les animaux de compagnie généralement jeunes et en bonne santé, cela signifie au cours des 12 derniers mois, dans la plupart des cas. Les animaux plus âgés ou malades doivent passer des examens physiques plus souvent. Cette réglementation est en place pour éviter les erreurs qui pourraient mettre en jeu la vie ou la santé de votre animal.

Faire un suivi

Assurez-vous de tenir votre vétérinaire informé de l’amélioration de l’état de santé de votre animal. Informez-le de tout changement dans son état, qu’il s’agisse d’une amélioration ou d’une détérioration. Si vous avez observé des effets secondaires pendant ou après le traitement, dites-le-lui. Si votre animal se rétablit, informez-en la clinique. Faites preuve d’honnêteté quant à votre capacité de suivre les instructions fournies. Si vous n’êtes pas satisfait des progrès de votre animal, dites-le afin que les rajustements appropriés puissent être apportés. Demandez à votre vétérinaire de recommander un calendrier de suivi. Les mises à jour par courriel sont une très bonne idée, car elles peuvent être ajoutées directement au dossier médical de votre animal.

Si votre vétérinaire ne vous a jamais mentionné ni proposé les options de télémédecine, n’hésitez pas à lui en parler. Les vétérinaires sont innovateurs et capables de s’adapter. Qui plus est, ils tiennent à fournir les meilleurs soins possible, même en ces temps incertains.

Contactez votre agent de Allstate pour en savoir plus sur l’assurance pour animaux de compagnie